You are currently viewing Du 7 au 21 aout 2021. Les championnats du monde de vol en planeur ont eu lieu à LEPAUD

Du 7 au 21 aout 2021. Les championnats du monde de vol en planeur ont eu lieu à LEPAUD

Et j’ai ressorti encore une fois ce merveilleux livre de Marcel JULLIAN « Mystique de l’aviation » ; en l’ouvrant au hasard je suis tombé sur ce passage : »  selon le mot de SAINT-EXUPERY , passe, entre l’aviateur solitaire dans le ciel et ses camarades restés au sol « le fil de la vierge de leur amitié ». la particularité même de l’avion , cellule autonome , ôte à cette amitié tout ce qui risque d’abîmer ou de corrompre les sentiments de dépendance. J’ai cherché où l’on pouvait éprouver une sensation pareille et je n’ai pas trouvé. ….le silence est étrange, écrit Saint Ex. quand on agrafe sa ceinture et les deux courroies du parachute , puis, quand d’un mouvement des épaules, du buste, on ajuste à son corpsla carlingue. C’est le départ même : dès lors, on est d’un autre monde. » 

Ce monde de l’air  dont tant de personnes, jeunes et vieux rêvent de connaitre et de tutoyer , ce lieu du silence et de l’évasion appartient à des privilégiés………..pilotes d’avions et de planeurs.  

Du 7 au 21 aout 2021. Les championnats du monde de vol en planeur ont eu lieu à LEPAUD ………… terrain qui se trouve en France !!!! entre MONTLUCON (dans l’allier) et GUERET (en Creuse).  

100 pilotes, 24 nations, 34 planeurs classe 15m. , 39 classe club, 36 standard. 300 à 400 personnes , environ 50 bénévoles, 11 remorqueurs. 

Béatrice REYNAL organisatrice de cette grande manifestation m’avait prévenu !!! ; j’ai donc été très heureux de pouvoir passer un peu de temps sur le site . Ainsi le lundi 9 , je suis venu pour la bénédiction des pilotes et des planeurs . Nous avions préparé un texte de prière en ajoutant une phrase en anglais et français : « il n’est qu’un luxe véritable , celui des relations humaines ». Vers 13h30, Béatrice et moi – vétu de mon aube avec une belle étole- ,  avons remonté la file des planeurs , certains pilotes étaient près de leurs machines, d’autres pas encore là ; il y avait aussi les équipes de chaque nation , beaucoup de monde …. Chacun était libre d’accepter la rencontre ! . un pilote belge a été heureux de prier quelques instants , une maman a souhaité une bénédiction pour le planeur de son fils, un autre pilote n’a pas souhaité bénéficier de la prière parce que un brin superstitieux . Lorsque je suis arrivé près des américains, nous avons échangé sur …. Mon voyage with french air force academy in 1976, et sur la présence des cadets US présents à SALON de PROVENCE.( le lendemain je recevais un message de leur part ; ils avaient été heureux de ce moment de prière car plus tard au cours de leur vol un planeur s’était posé aux vaches. Et puis , il y eut la rencontre avec les pilotes français ; parmi eux Philippe avec lequel j’avais eu l’occasion de voler à MONTBEUGNY – retrouvailles amicales fort sympathiques-  Et puis au retour de cette petite promenade , j’ai demandé au pilote militaire si je pouvais grimper dans le mousquetaire -avion remorqueur-!. J’ai posé mon aube et mon étole et je me suis installé dans le D140 en place gauche. quelques minutes …… émotion…. et grande joie, souvenirs de mon apprentissage de pilote à l’école de l’air. 

   

Evidemment ….. certains se sont certainement demandé ce que venait faire un « ecclésiastique ». Béatrice m’a toujours présenté comme pilote de planeur et d’avion + remorqueur, ce qui a permis de casser la glace et de susciter l’intérêt pour le personnage ! et a facilité l’échange . 

C ’est ce genre d’épreuve et de rencontre qui permet de tisser des liens et de créer une dynamique d’entente entre personnes animées d’une même passion. Pour tous ceux qui sont spectateurs voir voler ces oiseaux fait rêver et donne certainement pour beaucoup de jeunes une aspiration à faire de même ; pour les pilotes -quelque soient leurs compétences – le plaisir habite le cœur et l’esprit et la compétition apporte un surcroit d’intérêt en faisant le maximum pour atteindre le but fixé et « être le premier ». 

Et pour tous il y a ce sentiment de faire partie d’une même famille , celle du monde de l’air.

G.LEPEE. 

PS. J’ai eu l’occasion de participer aux championnats de France de planeur dans les années 1990 à MOULINS-MONBEUGNY. Un avion remorqueur MS893 m’avait été confié et j’ai pu au cours des 10 jours de compétition  faire une centaine de remorqués ; je garde de cette expérience de très beaux souvenirs.