L'Edito de Jacques Yvert, Président de NDA Octobre 2020

Que veut le Seigneur pour Notre-Dame des Ailes?

En cette rentrée automnale inédite, nous nous posons à nouveau la question. La plupart des actions et rencontres que nous avions programmées ont dû être soit annulées, soit reportées*. Ce n’est pas le plus important. La pandémie que nous connaissons poursuit ses ravages autour de nous, inquiétant les uns et les autres, conduisant à des fermetures d’entreprises et à une mise au chômage au minimum partiel beaucoup de personnes en activité dans le monde du transport, du tourisme et de l’hôtellerie, sans parler des emplois induits dans les aéroports: loueurs de voiture, commerces…Nous ne les oublions pas.

Mais le Seigneur qui a fait le ciel et la terre sait ce qu’il fait, qui nous sommes, et continue à nous appeler à coopérer à son oeuvre. “L”oeuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. » répond Jésus à ses disciples à leur question « Que devons-nous faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? » (Jn 6, 28-29)

Dans le commentaire du 23 septembre de Jésus aujourd’hui, j’ai relevé ceci qui me paraît d’une brûlante actualité :

“ Jésus, alors même qu’il était en pleine activité, a confié aux Apôtres une mission spéciale, calquée sur sa propre mission: annoncer le Règne de Dieu, guérir les possédés et les malades. Et en même temps qu’il les associait à sa mission, il leur a délégué une partie de ses pouvoirs, si bien que partout des guérisons accompagnaient la prédication des Apôtres, à la fois pour les accréditer comme envoyés de Jésus et pour signifier l’irruption des forces de Dieu dans le monde, la victoire de Dieu sur le mal et le malheur.

Ce qui peut nous surprendre dans les consignes données par Jésus à ses Douze, c’est la disparité entre les pouvoirs inouïs qu’ils reçoivent en vue de la mission et le dénuement personnel qui leur est demandé. L’accent est mis par Jésus d’abord sur la mobilité des missionnaires: ils seront itinérants, passant de village en village ; puis sur la légèreté qu’ils devront garder : “Ne prenez rien pour la route, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent, et surtout pas deux tuniques l’une sur l’autre”, comme ceux qui vivent dans le luxe et l’oisiveté.

Même à notre époque où les conditions de l’évangélisation ont profondément évolué, même en ce tournant du nouveau millénaire où la mission réclame – au niveau mondial -, une stratégie des fondations d’églises, une gestion concertée des forces disponibles, une organisation caritative planétaire, le travail demandé aux ouvriers et aux ouvrières dans le champ du Seigneur réclame la même disponibilité, le même détachement par rapport aux lieux, aux méthodes, au confort et à la sécurité personnelle.

Ce que Jésus a demandé à ses premiers missionnaires, il continue de l’attendre de chacun(e) de nous, puisque notre baptême et notre confirmation par l’Esprit ont fait de nous ses témoins à part entière. Nous aussi, nous devons rester des itinérants, des hommes et des femmes de l’Exode, disponibles, déplaçables, dérangeables, détachés, et en un sens d’autant plus libres par rapport aux temps et aux lieux que nous passons dans un même lieu tout le temps de notre vie.

Nous aussi, nous sommes porteurs de guérison pour le monde, dans la mesure où nous nous laissons guérir par le Christ jusqu’à la racine de notre liberté, jusqu’aux dernières adhérences de notre cœur. Nous aussi nous sommes témoins de la bonne nouvelle. C’est pourquoi nous voulons accueillir dans le silence, en terre profonde, la parole qui transforme les cœurs; nous voulons devenir vulnérables à cette parole du Christ; nous voulons vivre à plein des richesses du Royaume et de l’espérance “en vue de laquelle Dieu nous a régénérés” (1 P 1,3).”

Notre-Dame des Ailes veut résolument s’inscrire dans ce projet : nous laisser d’abord transformer par le Seigneur, avec l’aide maternelle de Marie, pour le suivre en restant disponibles à ceux vers lesquels il nous envoie annoncer son Royaume!

Jacques Yvert, diacre permanent+

président

*c’est notamment le cas pour le pèlerinage à Notre-Dame de Lorette maintenant prévu du 21 au 25 mars prochain (voir renseignements et inscriptions)

jacques-Yvert
google-site-verification: googlefc8191ee3650582c.html

11 hours ago

Notre Dame des Ailes

Message de l'Aumônerie catholique Roissy CDG <aumonerie.roissycdg@gmail.com> :

Bonjour chers amis,

Nous vous annonçons une grande joie : la chapelle est à nouveau ouverte.
Nous célébrons tous les jours la messe à la chapelle du terminal 2F niveau arrivée entre la porte 1 et la porte 2, à 12h15.
Le dimanche, nous célébrons une messe à 10h00 au T2E S3 (accès limité aux "badgés" et à 11h30 au T2 F.
Dans l'espérance de vous rencontrer prochainement,
En union de prière
Père Piotr, Cyril et Louisiane
...

View on Facebook

Une Minute avec Marie!

La petite Vierge de Nazareth a une place exceptionnelle dans le plan de salut de Dieu : son destin unique dans l'histoire de l'humanité est annoncé depuis les origines et son œuvre se poursuit jusqu'à la fin des temps.

  1. assise

    Pélerinage à Assise et à Notre Dame de Lorette

    21 mars 2021/8 h 00 min - 25 mars 2021/17 h 00 min