L'édito de Jacques Yvert, président NDA

Gloire à Dieu au plus haut des cieux et Paix sur la terre ! 

C’est ce que nous chanterons joyeusement à Noël, reprenant la louange des anges (innombrables!) apparus dans le ciel de Bethléem: “Paix sur la terre aux hommes qu’il aime” : ainsi commence l’annonce de la naissance du Fils de Dieu aux humbles bergers en cette nuit unique. 

Jésus prince de la Paix : À de nombreuses reprises dans l’évangile, Jésus déclare qu’il est venu pour porter la paix. Et cependant, nous faisons souvent l’amer constat de la fragilité de celle-ci, voire de son apparente impossibilité.

Accueillir Jésus est certes exigeant, pour nous-mêmes; cela nous oblige constamment à nous convertir et à nous rendre disponibles à l’Esprit-Saint qui vient nous bousculer, mais c’est, finalement, pour une paix profonde. 

Une chose est sûre: quelle que soit la situation dans laquelle je me trouve, Jésus veut me donner sa paix : il vient me visiter et apaiser la tempête de mon cœur. 

“Le risque, pour moi, comme pour ses contemporains d’alors, est de ne pas me rendre disponible à cette visite de Jésus, ce qui conduit au trouble et à la destruction. 

Accueillons aujourd’hui cette paix que Jésus veut nous donner, dans nos quotidiens troublés.” comme le dit le Père Alain de Boudemange

Jésus ressuscité salue à chaque fois ses disciples par ces mots : « la Paix soit avec vous », repris par les seuls évêques au début des célébrations qu’ils président.

Aujourd’hui l’astre d’en haut vient nous visiter « pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort, pour conduire nos pas au chemin de la paix ». (Lc 1, 78-79)

« Que la paix du Christ règne dans vos cœurs « . (Col 4, 15) et bonne préparation à la venue de notre sauveur.

Jacques Yvert, diacre permanent 

Saint Joseph

L’année Saint Joseph

 

Le pape François a décrété une « année saint Joseph » qui a commencé le 8 décembre 2020 et se terminera

le 8 décembre 2021.

 

Saint Joseph : un modèle pour les chrétiens


   Un père aimé, un père dans la tendresse, dans l’obéissance et dans l’accueil, un père au courage créatif, un travailleur, toujours dans l’ombre : ce sont avec ces mots, empreints de tendresse, que le Pape François décrit saint Joseph dans sa Lettre apostolique Patris corde.
  La pandémie de Covid-19, écrit le Pape, nous fait comprendre l’importance des personnes ordinaires, celles qui, éloignées des projecteurs, font preuve de patience, insufflent l’espérance et veillent à créer une vraie co-responsabilité. Soyons à l’image de saint Joseph, en pensant plus particulièrement à celles et ceux qui s’emploient humblement et généreusement à soigner, réconforter et aider tous ceux qui souffrent encore de l’épidémie et de ses conséquences.
 Prière à saint Joseph pour la conversion d’un proche
  Malgré un témoignage fidèle de foi et de charité certains d’entre nous peuvent se retrouver impuissants, à ne pas savoir quoi faire devant un membre de leur famille qui délaisse la foi et commence à suivre un chemin contraire à l’enseignement de l’Evangile. A l’exemple de sainte Monique qui n’a cessé de prier pour la conversion de son fils rebelle Augustin, qui deviendra par la suite un très grand saint et un docteur de l’Église, nous pouvons lui apporter une aide spirituelle, en invoquant saint Joseph et prier pour que cet être proche revienne sur le droit chemin et retourne dans les bras miséricordieux du Père :
Ô glorieux patriarche, saint Joseph, qui méritez d’être appelé « juste » par le Saint Esprit,
Je vous confie l’âme de [Nom de la personne], que Jésus a racheté au prix de Son précieux sang.
Vous savez combien est déplorable et misérable la vie de ceux qui ont banni le Sauveur aimant de leur cœur
Et combien ils sont exposés au danger de perdre leur âme éternellement.
Ne permettez pas, je vous implore, qu’un être si cher continue à marcher sur le mauvais chemin.
Préservez-le du danger qui le menace.
Touchez le cœur de cet enfant prodigue et ramenez-le entre les bras aimants du Père.
Ne l’abandonnez pas, je vous en supplie, jusqu’à ce que vous lui ouvriez les portes du Ciel,
où il vous louera et vous bénira pour l’éternité, grâce à votre puissante intercession. Amen.

Le calendrier liturgique du mois

1er novembre : Fête de la Toussaint


« Voici le peuple de ceux qui le cherchent ! »
Ps 23, 6
« Les saints et les saintes de Dieu
S’avancent vers le Roi des cieux,
Par leurs hymnes de joie,
Ils célèbrent sans fin celui qui donne vie. »
Chant de l’Emmanuel


L’Eglise fête ce jour-là tous les saints qui sont montés au ciel et pas seulement ceux qui ont été officiellement canonisés. Cette fête nous rappelle que nous sommes tous appelés à la sainteté :
« Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance. » – Jn 10, 10.
Laissons murir en nos cœurs cette parole pour qu’en chacun de nous elle devienne source de vie, source de fraternité, source de Dieu; pour qu’elle « éclabousse » autour de nous largement et généreusement, car Jésus ajoute : « J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos : celles-là aussi, il faut que je les conduise. Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul pasteur. » – Jn 10, 16.
Prions également pour l’unité de l’Église, de nos communautés, de nos familles.

21 novembre : présentation de Marie au temple
 « C’est par la Très Sainte Vierge Marie que Jésus-Christ est venu au monde, et c’est aussi par elle qu’il doit régner dans le monde. Marie a été très cachée dans sa vie ».
Saint Louis-Marie Grignion de Monfort – Introduction au Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge
Anne et Joachim, ses parents, viennent la présenter à Dieu en remerciement de sa naissance que leur grand âge ne leur permettait plus d’espérer, mais que leur avait annoncée l’archange Gabriel. Marie, très jeune a fait don de sa vie à Dieu et sa présence au monde, depuis lors, est toute d’humilité généreuse, d’attention bienfaisante, de compassion discrète, mais profonde, de la Visitation aux Noces de Cana, au Golgotha et jusqu’à la Pentecôte, elle a été celle par qui l’œuvre de Dieu a pu s’accomplir; elle demeure celle par qui elle peut s’accomplir aujourd’hui dans nos vies. Ouvrons lui notre cœur et ayons confiance dans son intercession.

jacques-Yvert
google-site-verification: googlefc8191ee3650582c.html

Une Minute avec Marie!

La petite Vierge de Nazareth a une place exceptionnelle dans le plan de salut de Dieu : son destin unique dans l'histoire de l'humanité est annoncé depuis les origines et son œuvre se poursuit jusqu'à la fin des temps.

  1. assise

    Pélerinage à Assise et à Notre Dame de Lorette

    21 mars 2022/8 h 00 min - 25 mars 2022/17 h 00 min