L'édito d'Alain Garnier, président NDA

St pierre de jaffa

Notes d’escale à TLV…

Avion au large, débarquement terminé, ménage en cours. Les PNC ont fini de ranger la cabine et nous rejoignent en bas de la passerelle. Le soir tombe, un peu blafard. Nous attendons le bus sur le tarmac. Instant de calme. Notre Dieu a-t-il foulé, il y a 2000 ans, ce petit bout de terre sous le bitume ? Étrange raccourci spatio-temporel…

Cette nuit, la jeunesse de Tel Aviv est dans la rue et fait la bombe, tenues courtes et échancrées, sensualité torride, bruit, ombres et lumières… soif de vivre, ou noyer la perte du sens ?

Ce matin, la ville est toute en contraste : les ruelles ont connu des jours bien meilleurs. Les habitations basses sont toutes un peu lépreuses quand elles ne sont pas carrément délabrées, les fils électriques cheminent n’importe où, les climatiseurs suintent abondamment. Çà et là, des tours flambant neuves, luxueuses. Des travaux partout. Des maisons un peu historiques en piteux état. Les rares passants sont en tenue de plage : la touffeur monte. On mesure à quel point la chaleur et l’humidité rongent tout, à commencer par le goût de garder son chez soi un peu pimpant… Vanité…

L’église Saint-Pierre à Jaffa : tournée de façon inhabituelle vers la mer, vers l’ouest, elle est bâtie à l’endroit où Pierre aurait eu la révélation que les anciennes prescriptions alimentaires de la loi juive étaient caduques, et, par extension, que l’Evangile devait également être annoncée aux nations – ce que symbolise l’orientation du bâtiment.

Saint Pierre… Patron pêcheur, patron des apôtres, choisi par la Christ pour devenir la pierre angulaire de son église. Dévoué, plein d’allant et de panache, maladroit souvent, il ne comprend pas quel sorte de royaume son maître veut instaurer. Plein de désarroi, il fuit après l’arrestation à Gethsémani, et renie presque sans broncher. Encore un chef qui tombe… Relevé par le Christ lui-même, qui lui apparaît après la résurrection, puis l’amène délicatement à professer sa foi, il reprend sa place, sa vraie place, plus humble, plus forte, plus juste.

Saint André, mon patron à moi, frère de Pierre… C’est toi qui es allé chercher ton frère pour le présenter au Seigneur. Ce faisant, savais-tu qu’il allait prendre cette place, et que tu allais désormais vivre dans son ombre ? T’es-tu toi aussi parfois chamaillé avec les autres disciples ? Pourquoi n’étais-tu pas toi aussi avec Jacques et Jean pour assister à la Transfiguration ? Comme Saint Paul, t’es-tu affronté à ton frère avant de partir évangéliser sur d’autres chemins ? Est-ce l’infusion de l’Esprit qui a fait éclater la petite équipe soudée tant bien que mal jusqu’à la Pentecôte, et envoyé, seuls ou presque, bien des apôtres aux quatre coins du monde de l’époque, donner leur vie pour annoncer la Bonne Nouvelle ?

L’Esprit souffle où il veut, comme il veut, quand il veut. Il nous appartient de mettre un pied devant l’autre, mais c’est l’Esprit qui nous guide. Nos perspectives, nos projets ne sont rien s’Il ne les inspire et les guide. Nous prendrons encore des claques. Notre-Dame des Ailes diminuera peut-être encore.

Mais, Seigneur, que ta volonté soit faite.

André Garnier Président de NDA

André Garnier
google-site-verification: googlefc8191ee3650582c.html

Une Minute avec Marie!

La petite Vierge de Nazareth a une place exceptionnelle dans le plan de salut de Dieu : son destin unique dans l'histoire de l'humanité est annoncé depuis les origines et son œuvre se poursuit jusqu'à la fin des temps.