Messe  au Musée de l’air Le Bourget 2019

Messe au Musée de l’air Le Bourget 2019

Dimanche 23 juin était célébrée la messe dans le cadre prestigieux du musée de l’air lors de la journée de cloture du salon du Bourget 2019 ; Notre Dame des Ailes remercie l’organisation du musée pour son accueil et les moyens mis à disposition de notre Association

Retrouvez l'Homélie du Père Yves Marie Clochard, aumônier de NDA

Le Bourget. Fête du St Sacrement

De Santos Dumont à l’exploration des planètes extra solaires, le terrain du Bourget a été le théâtre d’une des plus grandes aventures scientifiques et technologiques de l’humanité. Le lieu atteste de la capacité de l’homme à se dépasser, imaginer et entreprendre. Nous pouvons en être fiers. Pour nous , chrétiens rendre gloire à ces hommes et ces femmes c’est rendre gloire à Dieu qui nous a faits à Son image et rendus capables d’odyssées inimaginables, il y a peu.

            En venant célébrer la Messe ici, je pensais répondre à une tradition , décalée, par les temps qui courent , certains la  jugeront incompatible avec l’objet si profane de ce salon.

Quelle ne fut pas ma joie, à la lecture du logo du Salon qui le définit comme « Le Rendez vous sur Terre des professionnels du Ciel ». Exit donc la tradition ! Je me suis pris à rêver  que nous avions été invités en tant que « professionnels du Ciel »  Oublions  un instant que le Ciel de Dieu n’est pas celui des cosmonautes (ce qui a été confirmé par le premier d’entre eux)  vu sous cet angle, nous aurions  toute notre place ici puisque nous proposons le voyage, le seul qui nous fait passer du visible à l’invisible, le seul qui nous fait passer à travers l’espace et le temps !. La science aménage le monde au mieux, il faudra pourtant bien qu’on en déménage . Le voulant ou non, nous sommes embarqués dans l’aéronef de la vie et toutes les avancées scientifiques ne pourront nous distraire de la mort qui se porte toujours aussi bien.

            Pour ce voyage entre Terre et Ciel, Dieu a imaginé le cadeau d’une nouvelle vie. Le pain et le vin de nos tables familiales si nécéssaires à notre vie d’ici bas ne nous empêchent pas de mourir malheureusement, alors Dieu nous propose une Nouvelle Alliance où Il nous donne Sa propre Vie, une vie éternelle. C’est toute l’histoire de Jésus : celle de l’Incarnation de Dieu, Sa mort sur la Croix et Sa résurrection. car Jésus vient de Dieu, Il s’est montré, s’est rendu visible, a touché, s’est laissé toucher, est vraiment mort et vraiment ressuscité… Avec Lui, en Lui et par Lui Jésus nous a laissé l ‘Eucharistie afin de perpétuer Sa présence parmi nous et nous emporter dans le même élan que Lui vers le Père. L’Eucharistie nous fait franchir ce plafond de verre qu’aucune science ne pourra jamais approcher.

            Si dans l’Eucharistie le Christ se rend personnellement présent, non pas symboliquement mais en personne sans que nous ne voyions rien ni ne sentions rien Il va le faire de manière sacramentelle cad que sa présence a une autre apparence que la sienne. La difficulté, sans doute, réside en ce que, ce sacrement, Dieu l’a voulu sous la forme du Pain et du Vin, des signes trop humbles, trop décalés à nos yeux friands de sophistications et de complexités. Il est vrai que pour quelqu’un qui vient de multiplier les pains quelques jours auparavant et va entrer dans la Gloire trois jours plus tard  on aurait imaginé qqch de plus… ostentatoire ! Dieu aurait Il manqué d’imagination ? Non Dieu est surtout fidèle à Lui même , si le premier signe de Son Amour a été de nous donner la vie, son immédiat souci a été ensuite de mettre à notre disposition ce qu’il faut pour l’entretenir quotidiennement,  Et le quotidien c’est le domaine de Dieu. Dieu a mieux à faire que des choses extraordinaires : Il vient éclairer de l’intérieur notre ordinaire. Oui Dieu est Créateur mais Il est avant tout Père.

            Nous sommes d’accord,  nos eucharisties n’ont pas  l’allure d’une chevauchée spatiale mais le Bon Dieu  qui a  un regard très distancié sur nos gloires humaines ( elles nous distraient dangereusement du but qu’Il nous propose) nous donne des moyens très concrets et compréhensibles par tous, pour un sublime voyage, le nôtre,, avec ses épreuves, ses combats et en premier lieu ceux de la charité, c’est bien ce voyage là  qui nous conduira à la Charité du Ciel, celle qui reste éternellement. Avec l’Eucharistie nous prenons pied dans l’Au-delà, car le Christ  s’y donne Lui même pour nourrir en nous la Vie éternelle.

            Permettez moi de filer  la métaphore du voyage encore ,un instant et de rappeler que  ce voyage comme toute autre expédition a besoin de vivres. Il faut se nourrir souvent. Sans cette Nourriture moins de charité, moins d’amour, moins de désir de Dieu.

            En terminant rappelons nous que la richesse de l’Eucharistie ne s’épuise pas en ces quelques mots. Elle ne se vit pas en une seule dimension. Chacune de ses facettes constitue un immense patchwork et on ne peut faire l’économie d’aucune. Pourtant toute cette richesse est à notre disposition, elle se demande en une seule phrase :

« Notre Père donnez nous aujourd’hui notre pain de ce jour… »

 

 

Un court extrait vidéo, désolé pour le son (beaucoup de bruit ambiant)
Fermer le menu

×
×

Panier

%d blogueurs aiment cette page :