Lettre Initiatives de Février

Lettre Initiatives de Février

Chers amis, Le mois de février est entamé et déjà, nous entrons en carême, ce temps liturgique de préparation à la grande fête de Pâques. Nous aurons vécu, avant d’entrer en carême, deux grandes fêtes, la Présentation de Jésus au Temple, journée mondiale de la vie consacrée, et Notre-Dame de Lourdes, le 11 février, journée mondiale des malades. Ce mois est aussi celui du début du carême, avec le mercredi des cendres le 17 février. Que d’occasions de prier ensemble, pour les religieux, les malades et pour notre conversion. Le mois de février est aussi, de tradition, une époque de vacances, avec de nombreux départs. Malheureusement, cette année ne sera pas comme les autres. Le Covid a déstabilisé notre société, ses repères, ses habitudes de vie. Puisque nous parlons des habitudes de vie, dans l’évangile de dimanche dernier (Marc 1, 29-39), Jésus nous donne en exemple une de ses journées : Il arrive, dans une journée ordinaire, à enseigner, guérir, délivrer du mal et prier. Il prend soin des corps et des âmes. Dans notre monde actuel, nous sommes assaillis d’épreuves, de tentations… Jésus nous apporte le remède qui nous sauve : la conversion à l’Evangile. C’est d’ailleurs la parole que nous entendrons mercredi prochain à la messe des cendres : “convertissez-vous et croyez à l’Evangile !” Alors, pendant ce temps de carême, sachons prendre le temps de prier, de lire un des quatre évangiles et d’assister régulièrement à la Sainte Messe.

*Du 18 au 25 janvier, nous avons célébré la semaine de l’unité des Chrétiens et plus particulièrement le vendredi 22 janvier où nous avons réalisé une distribution de boissons chaudes devant les aumôneries du 2 E et du 2 F avant de nous rassembler à la chapelle du 2 F pour prier ensemble. Nous nous sommes retrouvés à 15 personnes, avec une représentation quasi parfaite de l’Eglise, catholique, protestant, orthodoxe, catholique grecque melkite, unis dans une même prière. *Nous avons été heureux de vous accueillir à cette occasion et de manifester ensemble notre souci de l’unité des chrétiens. ” Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.” (Jn 17, 21). *Possibilité de se confesser les mardi, mercredi, jeudi, vendredi et dimanche, en prévenant le Père Piotr par mail ou par message téléphonique. *Nous célébrons la messe tous les jours au Terminal 2F à 12h15 et le dimanche à 11h30.

Mercredi 17 février : célébration des cendres dans les deux chapelles du 2 E et du 2 F Terminal 2 E porte L
Confessions à 10h00
Cendres à 09h15, 10h15, 11h15, 15h15

Terminal 2 F zone publique

Confessions à 09h00, 11h00, 11h30
Cendres à 09h15, 10h15, 11h15, 14h15, 16h15, 17h15 Messe des cendres à 12h15

————————————————–

Nous espérons que vous vous portez bien ainsi que votre famille. L’aumônerie est ouverte tous les jours et nous restons à votre entière écoute ; si vous le souhaitez, nous pouvons vous rencontrer.

——————————————————– Le saint du mois : Sainte Bernadette Soubirous, fêtée le 18 février

Parmi les saints et les fêtes que nous fêterons en ce mois de février, citons : la Présentation du Seigneur au Temple (journée mondiale de la vie consacrée), sainte Agathe, saint Paul Mikki et ses compagnons, sainte Scholastique, sœur de saint Benoit et fondatrice d’un monastère bénédictin, Notre-Dame de Lourdes (journée mondiale des malades), saints Cyrille et Méthode, sainte Bernadette Soubirous, et la fête de la chaire de saint Pierre que nous fêterons le 22 février.

Nous entrerons en carême le 17 février avec la célébration des cendres (voir horaires ci-dessus).

Sainte Bernadette Soubirous

Fille aînée d’une famille de meunier que l’arrivée des moulins à vapeur jettera dans une extrême pauvreté, Bernadette Soubirous est née le 7 janvier 1844. Elle est accueillie en janvier 1858 à l’Hospice de Lourdes, dirigé par les Sœurs de la Charité de Nevers, pour y apprendre à lire et à écrire afin de préparer sa première communion. En février 1858, alors qu’elle ramassait du bois avec deux autres petites filles, la Vierge Marie lui apparaît au creux du rocher de Massabielle, près de Lourdes. Dix-huit Apparitions auront ainsi lieu entre février et juillet 1858. Chargée de transmettre le message de la Vierge Marie, et non de le faire croire, Bernadette résistera aux accusations multiples de ses contemporains. En juillet 1866, voulant réaliser son désir de vie religieuse, elle entre chez les Sœurs de la Charité de Nevers à Saint-Gildard, Maison-Mère de la Congrégation. Elle y mène une vie humble et cachée. Bien que de plus en plus malade, elle remplit avec amour les tâches qui lui sont confiées. Elle meurt le 16 avril 1879. Elle est béatifiée le 14 juin 1925 puis canonisée le 8 décembre 1933. Son corps, retrouvé intact, repose depuis 1925 dans une châsse en verre dans la Chapelle de la congrégation. Chaque année, venant du monde entier, des milliers de pèlerins et de visiteurs se rendent à Nevers pour accueillir le message de sainte Bernadette. Source : Nominis.CEF.fr