Père-Verger

Témoignage obsèques Père VERGER

Né à Neuilly sur Seine le 5 mars I923, votre scolarité se déroule d’abord à Boulogne puis au lycée Michelet à Vanves, où, toujours en internat, vous construisiez les bases de votre solide formation intellectuelle.

Ordonné prêtre par un certain cardinal Roncalli, notre futur Pape Jean XXIII, vous enseignez alors, proche des jeunesses ouvrières missionnaires. Quelques anecdotes vous tiennent à cœur, comme la correspondance que vous avez eu à la fin des années cinquante avec le Dr Schweitzer, créateur de la léproserie de Lambaréné au Gabon, aujourd’hui inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO ou comme celle des 600 kms en mobylette pour célébrer une messe au sommet du Mont Blanc.

Depuis lors, la passion de la montagne ne vous quitte pas. L’attrait des hauteurs se manifeste aussi à travers l’aviation. Aumônier militaire dans l’armée de l’air, c’est l’occasion d’apprendre à piloter, c’est aussi la joie de rencontrer le Pape Jean-Paul II à Tours ; vous êtes aussi aumônier dans les hôpitaux.

Petit, vous aviez trois rêves : devenir pompier, prêtre et pilote. Vous réalisez directement deux de ces rêves, prêtre et pilote ; pour celui de pompier c’est un autre chemin que vous empruntez en volant au secours d’une paroisse après le décès de son curé. En fin de mission dans l’armée de l’air, Geneviève BOSSU, résidente du Château de Bizy à Villevaudé, du conseil de Notre-Dame des Ailes que vous connaissez de longue date, vous suggère sa paroisse. Sans abandonner vos responsabilités d’aumônier ici et là, votre dynamisme se déploie sans délai dans de multiples directions : organisation du feu de la Saint Jean, fête patronale, chorale, messe des nations, messe de la création avec le père Guy Gilbert et même une invitation à Brigitte Bardot qui vous a gentiment répondu, baptême de l’air de paroissiens avec leur invitation au pèlerinage de Notre-Dame des Ailes à Lourdes.

Un aumônier dont l’âge ne modère pas l’enthousiasme quand votre équipe Notre-Dame d’un secteur de Paris, vous offre pour votre anniversaire un saut en parachute d’une hauteur de 3500 m. La presse s’en fait l’écho, avec cette formule : «  Un curé de 86 ans tombe du ciel »

Concélébrant chaque année la messe des Ailes brisées aux Invalides, et œuvrant pendant des décennies auprès de Notre-Dame des Ailes, vous décrochez en 2009 auprès du Jour du Seigneur la diffusion télévisée de la messe du Salon du Bourget, rouvrant de façon fondamentale Notre-Dame des Ailes au monde de l’aviation civile.

Vrai disciple de Jean-Paul II, vous n’avez vraiment pas peur de tout oser pour toujours rayonner la Bonne Nouvelle. Le jour est arrivé, cher Padré, ce jour que vous attendiez, ce jour pour lequel vous écriviez de votre plume cette méditation, retrouvée par hasard dans vos papiers :

Je crois qu’un jour, ton jour, O mon Dieu, je m’avancerai vers toi, avec mes pas.

Parachutiste Notre-Dame des Ailes
Fermer le menu

×
×

Panier