Octobre: Mois du rosaire, mois missionnaire mondial

Octobre: Mois du rosaire, mois missionnaire mondial

   Le pape François nous invite à un mois missionnaire extraordinaire 

« afin que les fidèles aient vraiment à cœur l’annonce de l’Évangile et la conversion de leur communauté en une réalité missionnaire et évangélisatrice ». Marqué par la série d’attaques qui afflige l’Église et nuit à son unité, il nous invite également à un plus grand effort dans la prière personnelle et communautaire, en priant le chapelet chaque jour, mais également l’archange Saint Michel, afin de la protéger contre le démon qui cherche toujours à nous séparer de Dieu et à nous diviser.

2 octobre :   Fête des saints anges gardiens

C’est le pape Paul V qui a établi cette fête en leur honneur en 1608. « Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux » (Mt 18,10).

   « Si grande est la dignité des âmes que chacune, dès sa naissance, a un ange préposé à sa garde ».
(Saint Jérôme).

Les anges gardiens sont un lien vivant entre Dieu et les hommes, « nos plus fidèles amis, parce qu’ils sont avec nous le jour, la nuit, dans tout le temps et dans tous les lieux », a dit le saint curé d’Ars dans un sermon pour honorer leur fête ; et il ajoutait : « Non content de nous avoir donné son Fils unique, (Dieu) veut encore envoyer à chacun de nous un ange du ciel pour nous garder tous les jours de notre vie. Cet ange ne nous doit pas quitter, avant d’avoir paru avec nous au tribunal de Jésus-Christ, pour lui rendre compte de tout ce que nous aurons fait pendant notre vie ». Il recommandait de s’adresser à lui chaque matin au réveil et chaque soir avant de s’endormir.

Saint Padre Pio, lui-même très proche de son ange gardien, invitait à ne pas oublier le nôtre dans nos prières, pour qu’il intervienne et prie à notre place quand nous ne le pouvons pas ; et aussi pour qu’il entre en dialogue avec les anges gardiens de ceux que nous aimons, quand la croix qu’ils portent sur leurs épaules se fait plus lourde.

15 octobre :  Sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647- 1690)

Visitandine à Paray-le-Monial, elle est l’inspiratrice du culte du Sacré-Cœur de Jésus. Le Christ lui apparaît en 1673 et lui adresse un premier message : « Mon divin Cœur est si passionné d’amour pour les hommes, et pour toi en particulier, que ne pouvant plus contenir en lui-même les flammes de son ardente charité, il faut qu’il les répande par ton moyen. » En 1675, au cours d’une nouvelle apparition, le Christ ajoute : « Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes, qu’il n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour ; et pour reconnaissance, je ne reçois de la plupart que des ingratitudes, par leurs irrévérences et leurs sacrilèges, et par les froideurs et les mépris » ; et lui demande que soit instaurée la fête du Sacré Cœur. C’est le pape Léon XIII qui l’instituera finalement en 1899 et la fixera au 3ème vendredi après la Pentecôte.

Fermer le menu

Centre de préférences de confidentialité

Necessaires

Les cookies nécessaires contribuent à rendre un site Web utilisable en activant des fonctions de base comme la
navigation de page et l'accès aux zones sécurisées du site Web. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies

cfduid,ga,eucookielaw,gdprprivacy_bar,gdpr[allowed_cookies],gdpr[consent_types],intercom-lou-,yh6v0pc,tk_lr,tk_or,woocommerce_cart_hash,woocommerce_items_in_cart,wordpress_logged_in_5a976ef95bdecd987572c27af12874e3,wordpress_sec_5a976ef95bdecd987572c27af12874e3,wordpress_sec_5,976ef95bdecd987572c27af12874e3,wp-settings-1,wp-settings-time-1,wp_woocommerce_session_5a976ef95bdecd987572c27af12874e3, mp_a36067b00a263cce0299cfd960e26ecf_mixpanel,wp-settings-1,wp-settings-time-1

Statistiques

Le fonctionnement des cookies Google Analytics
Les données de fréquentation de notre site internet ainsi que les informations de comportement des internautes sont recueillies à l’aide de l’adresse IP des visiteurs ainsi que de cookies.

L’IP permet d’avoir des informations sur la provenance des visites (géolocalisation) et d’identifier un pays, une région, une ville.
Pour suivre les interactions des visiteurs sur le web, Google Analytics utilise aussi les cookies

_ga,_gid,_gat,AMP_TOKEN,_gac_
GEUP,PREF,VISITOR_INFO1_LIVE,YSC,APISID,CONSENT,HSID,LOGIN_INFO,PREF,SAPISID,SID,SSID,_ga,
c_user,datr,fr,sb,spin,wd,xs

×
×

Panier

%d blogueurs aiment cette page :